Ouverture des systèmes

L'ouverture d'un système est un phénomème intéressant en terme de communication et d'évolution.

Depuis le début des années 80, on a vu dans le monde de nombreux phénomènes d'ouvertures de systèmes.

Par exemple, l'ouverture de systèmes politiques, l'ouverture de systèmes par l'ouverture des frontières nationnales... aussi bien que celle des systèmes informatiques.

Cette ouverture de systèmes s'est accompagnée, "logiquement" d'une transformation profonde du fonctionnement à l'intérieur des systèmes.

Parmi les conséquences typiques, il y a eu :

  • Une redistribution des pouvoirs au sein du système
  • Une fragilisation de l'immunité du système par rapport à des actions de l'extérieur qui pourraient être percues et vécues comme agréssives.

Deux exemples, qui me paraissent similaires en terme de systèmes et communication : 

  • la tension internationnale et au sein des nations entre diversité et solidarité : jusqu'où les société peuvent elle aller dans l'accueil de la diversité des population étrangères et la solidarité au sein du groupe qu'elle constitue ?
  • les virus informatique

Ces deux exemples, parmi tant d'autres dans des domaines en apparences très éloignés, permettent d'unifier un ensemble d'évènement sous un même modèle : l'ouverture des systèmes.

Il ne m'est pas possible de développer dans ces pages un modèle complet de l'ouverture des systèmes. Ce sujet est cependant largement traité à travers les domaines de la systémique et de la communication.

Illustrations et perception des évènements de notre époque

S'il ne m'est pas possible de traiter le sujet complètement et théoriquement, en revanche, quelques exemples et illustrations permettront, j'espère, de bien saisir cette notion et d'extraire un sens des évènements qui se produisent à notre époque.

Il me semble que depuis 2000-2001, une première étape de restructuration s'est faite, poussée par un début d'ouverture des systèmes. Ceci jusqu'à 2005 environ.

J'écris cette page en juillet 2005.

Il me semble que l'on entre dans une période caractérisée par :

  • d'une part de constat des premières conséquences de l'ouverture des systèmes qui a eu lieu jusqu'à présent,
  • et d'autre une intensification de l'ouverture des systèmes, qui va se faire par "une dilution des frontières"

Il me semble que la fin 2005 et l'année 2006 seront, notamment, marquée par une dilution des forntières, qui bouleversera probablement beaucoup des fonctionnements établis dans les systèmes.

A travers ces bouleversements, le lacher prise et la reconfiguration des responsabilité, des moyens et du pouvoir de faire les choses seront "à l'honneur".

Ceci n'est qu'une conjecture, ce n'est que mon avis. Ceci n'est pas une certitude... c'est une hypothèse qui se vérifiera peut être dans les faits... et dans les mois qui viennent...

Ces impressions me sont venues, notamment, en écoutant l'interview de Percy Kemp, sur France Culture, le 8 juillet 2005.

Ajout en février 2006

Interpellé par l'actualité, j'ajoute ce 18 février, l'article pour expliciter la dillution des frontières, et le moteur de créativité qui en résulte, actuellement à l'oeuvre pour établir un nouvel ordre dans l'interaction et la gestion collective des différentes entités du monde en recomposition.